21. février 2022

Prise de poids hivernale, vraiment inévitable?

Prise de poids hivernale, vraiment inévitable?

Moins d'activité physique au grand air, des repas consistants et des soirées à paresser à la maison: à ce rythme, rien de plus normal que de prendre quelques kilos l’hiver. La graisse hivernale a-t-elle son utilité ou faut-il l’éviter à tout prix? La diététicienne Jessica Imhof nous éclaire à ce sujet.

La graisse d’hiver, qu'est-ce que c’est?

L’on ne se nourrit généralement pas de la même façon pendant les mois froids de l’hiver que l’été. On prend des kilos en se disant qu'après tout il n’y a rien de plus naturel. Croire que le gras nous protègerait ainsi du froid est pourtant une idée faussement répandue. Si l'on suit cette logique, on aurait moins froid avec plus de graisse corporelle. Qu’en est-il exactement? La masse grasse isole certes du froid, mais elle ne produit pas de chaleur. C'est surtout le mouvement qui génère de la chaleur. Ce n’est pas parce qu’on a davantage de tissu adipeux qu'on aura moins froid qu'une personne avec moins de graisse corporelle mais qui bouge beaucoup. Pour simplifier: la graisse corporelle tient chaud mais ne réchauffe pas. Pour se protéger du froid, la solution n'est pas de prendre des kilos, mais d’être plus actif.

Ces kilos supplémentaires sont-ils néfastes pour la santé?

Tout dépend du nombre de kilos en plus. Le surpoids ou l’obésité augmente globalement le risque de cancer, de maladie cardiovasculaire et d’accident vasculaire cérébral. Plus le surpoids est important, plus il représente un risque pour la santé. L’indice de masse corporelle qu'on appelle l’IMC est une mesure statistique qui permet d'estimer le poids idéal chez l’adulte. La valeur de l’IMC peut aider à en apprendre davantage sur ses kilos superflus. L’IMC est très pratique et facile à calculer, il n’est cependant pas toujours fiable. En effet, il ne prend en compte ni le rapport entre la masse musculaire et la masse grasse, ni l’ossature. Il arrive ainsi que par exemple des sportifs aient un IMC indiquant un surpoids à cause d'une masse musculaire importante.

Le tour de taille est un meilleur indicateur d'éventuels problèmes de santé. Il permet en effet d'apprécier l’accumulation de graisse au niveau de l'abdomen. Or, un excès de graisse abdominale augmente considérablement le risque de développer un diabète de type 2, un cancer ou une maladie cardiovasculaire. Il est également associé à un risque de mortalité accru.

Alors comment profiter des raclettes et fondues sans prendre de poids?

Tout simplement en faisant preuve de modération aux repas. Il est important de prendre son temps et d'être à l'écoute de la sensation de satiété. On mange souvent plus que nécessaire quand on va trop vite. Il est en outre indispensable d'avoir une alimentation globalement équilibrée. Évitez donc de prendre la même semaine plusieurs plats riches en graisses.

Est-il judicieux de faire un régime vers la fin de l’hiver?

Non, il suffit de reprendre ses habitudes et le poids va se réguler de lui-même. Les régimes détox et autres sont un marché lucratif mais leur intérêt ne repose sur aucune base scientifique.

Même les personnes qui veillent à suivre en temps normal une alimentation parfaitement équilibrée ont tendance à se tourner vers des plats plus riches pendant les mois froids. Quelle alternative conseillez-vous?

Il n'y a rien de mieux qu'un plat chaud pour se réchauffer. Pensez par exemple aux soupes. Celles-ci peuvent être agrémentées de légumes, céréales, légumes secs, fromage, oeufs, . . Bref, en un mot: laissez libre cours à votre imagination! Et pour le petit-déjeuner ou les en-cas sucrés, pourquoi pas un porridge chaud?

( Jessica Imhof, Medbase Lausanne Gare et Medbase Lausanne Malley)

Medbase on Facebook
en haut

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour améliorer l'expérience de l'utilisateur, analyser notre trafic, personnaliser le contenu et la publicité et fournir des fonctionnalités de médias sociaux. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre déclaration de protection des données.