30. avril 2021

Une étude démontre le succès des traitements structurés du diabète

Une étude démontre le succès des traitements structurés du diabète

SWICA et Medbase prônent des soins intégrés et participent à différents programmes de suivi des malades chroniques. Dans le cadre d'une évaluation, l'Institut d'économie de la santé (WIG) de la ZHAW, à Winterthour, a examiné le suivi destiné aux diabétiques. Les résultats montrent que le concept améliore la qualité du traitement et freine la hausse des coûts.

Le traitement des maladies chroniques représente un véritable défi pour le système de santé actuel. D'une part, les traitements dispensés par plusieurs spécialistes peuvent entraîner des doublons ou un manque de coordination. Il en résulte une surmédicalisation ou des soins inadaptés. De l'autre, le manque de temps de la part des fournisseurs de prestations, la non-intégration d'autres spécialistes ou des patients dans le traitement ou l'absence d'aide au quotidien peuvent déboucher sur une prise en charge insuffisante. Pour répondre aux exigences élevées en matière de qualité des soins, SWICA et Medbase participent à différents programmes de Disease Management (DMP) dédiés aux maladies chroniques. Ces programmes incluent un suivi structuré et basé sur des faits pour le traitement du diabète de type 2, mis au point et lancé par Medbase en 2017. Dans le cadre d'une évaluation (en allemand), l'Institut d'économie de la santé (WIG) de la ZHAW, à Winterthour, a mesuré à quel point ce suivi accroît la qualité du traitement et en diminue le coût.

Meilleur traitement et moindre coût
Les résultats parlent d'eux-mêmes: «La qualité du traitement s'est améliorée, et les participants ont reçu, plus souvent que le groupe témoin, les soins d'un traitement optimal du diabète tels qu'indiqués dans les lignes directrices. Par ailleurs, le coût par personne et par année était inférieur de 10 % (900 francs) grâce à un nombre réduit de soins ambulatoires et stationnaires. En outre, le taux d'hospitalisation des participants était plus faible que dans le groupe témoin», explique Christian Frei, responsable Soins intégrés chez SWICA. Et d'ajouter: «Tous les résultats ne s'avèrent pas statistiquement significatifs. Certains chiffres ne seront disponibles qu'à terme. Jusque-là, les résultats sont donc à prendre avec précaution.» De son côté, Adrian Rohrbasser, médecin chez Medbase, s'attend même à une baisse encore plus importante du coût sur la durée: «Un traitement inadapté ou erroné du diabète peut avoir des conséquences négatives sur la qualité de vie et sur le coût de la santé. Nous espérons retarder voire, dans le meilleur des cas, éviter les effets tardifs grâce à un traitement et à un suivi précoces et adéquats.» Seule une étude à long terme permettra de confirmer ou d'infirmer ses espoirs.

Une étude unique en Suisse
Le WIG a effectué son évaluation sur trois ans, entre 2017 et 2019. Il a comparé les 530 participants au programme à un groupe témoin de 5050 diabétiques au moyen de la méthode des doubles différences. Pour ce faire, il a utilisé, dans le respect de la protection des données, des données anonymisées de SWICA et des données issues des Medbase Medical Centers participants. Marc Höglinger, chercheur au WIG de la ZHAW, déclare à ce sujet: «L'évaluation représente une opportunité unique en Suisse de mesurer l'impact, sur des malades chroniques, d'un suivi structuré et basé sur des lignes directrices. Nous en percevons parfaitement l'effet sur la qualité du traitement et sur le coût. Je suis heureux de poursuivre l'étude et de pouvoir ainsi mesurer la viabilité du concept.»

Une collaboration porteuse d'avenir
Tout comme les résultats, il convient de saluer la coopération interdisciplinaire entre une assurance-maladie, des fournisseurs de prestations et la science. Aux yeux de Christian Frei, une étroite collaboration représente un facteur essentiel pour l'intégration durable des programmes de Disease Management dans les soins de base. «Notre approche aura bien plus de chance de se diffuser si les fournisseurs de prestations se font les vecteurs des résultats scientifiques que si une assurance-maladie tente de convaincre les médecins du bien-fondé de tels concepts.»

Fonctionnement du concept intégré pour le diabète
Le concept destiné aux diabétiques propose un plan de traitement personnalisé, fondé sur des principes factuels reconnus. Le plan englobe des objectifs thérapeutiques convenus entre les spécialistes et le patient. Il permet de prendre des mesures qui peuvent inclure l'adaptation de la médication, des formations, des contrôles réguliers ou des séances d'entraînement en physiothérapie. Le traitement fait l'objet de comptes rendus, d'évaluations régulières et, le cas échéant, de modifications. Grâce au suivi par une équipe interprofessionnelle, les patients reçoivent des conseils plus approfondis et un suivi plus étroit que lors de simples consultations médicales.

Communiqué de presse du vendredi, 30 avril 2021

(Text: Winterthurer Institut für Gesundheitsökonomie)

Medbase on Facebook
en haut

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour améliorer l'expérience de l'utilisateur sur notre site web. Pour de plus amples informations, veuillez consulter notre déclaration de protection des données. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et de technologies similaires.